L'implant capillaire FUE (Follicular Unit Extraction) est une technique de greffe qui permet de traiter les calvities plus diffuses. Cette solution repose sur le prélèvement de follicules à l'unité pour les implanter sur les zones où la chevelure est plus clairsemée. C'est une solution indolore qui ne laisse aucune cicatrice, contrairement à la technique de greffe FUT. Cette technique séduit ainsi les hommes qui portent les cheveux courts et souhaitent éviter de conserver une cicatrice linéaire à l'arrière de la tête.

Voir aussi :      



Les avantages de l'implant capillaire FUE
Votre chevelure commence à se clairsemer et vous souhaitez agir ? Vous appréhendez les techniques laissant des cicatrices ?

L'implant capillaire FUE est la solution qui vous conviendra certainement :
- Les prélèvements et la réimplantation des greffons sont totalement indolores.
- Le résultat est naturel, l'autogreffe permet de répartir de manière homogène le capital cheveux pour retrouver l'implantation originelle de la chevelure.
- La technique est non invasive et ne laisse aucune cicatrice.
- Pas d'éviction sociale, vous pouvez reprendre vos activités normalement.
- Le résultat est définitif, les cheveux implantés ne tomberont plus..


Une technique de pointe
Les prélèvements des follicules pileux qui seront ensuite réimplantés sur les zones à traiter sont effectués à l'aide de micro-punch dont le diamètre est inférieur à 1 mm. Cet instrument extrêmement précis est utilisé par le médecin pour retirer un à un les follicules pileux de la zone donneuse sans laisser aucune cicatrice. Les greffons ainsi collectés sont ensuite examinés avant d'être implantés sur les zones à traiter.

Cette technique innovante supprime les inconvénients de la greffe FUT puisque chaque follicule est prélevé individuellement sans laisser de cicatrice apparente. Pour bénéficier des résultats exceptionnels de cette technique révolutionnaire, il faut faire preuve d'un peu de patience.

L'implant capillaire FUE, alternative à la greffe FUT
La microgreffe FUE est une technique minutieuse plus couteuse que la microgreffe FUT. C'est donc une solution généralement privilégiée lorsque le recours à la technique FUT n'est pas totalement indiqué :

Après plusieurs microgreffes FUT, la chevelure sur la zone donneuse est devenue moins dense. La calvitie est diffuse, peu étendue ou peu évolutive. Dans ce cas, le nombre de microgreffons à prélever reste limité.

Pour des raisons psychologiques ou esthétiques, le patient souhaite éviter de conserver une cicatrice, même quasi invisible, sur l'arrière du crâne.